Sélectionner une page

Je viens de transmettre ce communiqué de presse au journal l’Union, à France bleu, à FR3 et à l’Hebdo du vendredi.

Jean-Claude PHILIPOT

Responsable du Rassemblement national de Reims

Communique :

«  Le Maire de Reims organise un Grand débat le 1er février au gymnase René Thys avec préinscription. Est-il normal que les élus de l’opposition apprennent l’information par les médias ?

Nous ne participerons pas à ce débat qui s’inscrit dans la manœuvre du Président de la République pour faire croire aux Français qu’ils peuvent s’exprimer quand les thèmes comme l’immigration, l’identité, le référendum d’initiative populaire en sont bannis.

Prévus par le pouvoir en place afin de jongler entre une répression sanglante et liberticide des manifestations de Gilets jaunes et un semblant d’écoute, ce Grand débat national (qui n’est grand que par son nom), et son erzats rémois, ne sont organisés par le pouvoir en place et ses soutiens locaux  que pour éviter des élections législatives anticipées, seul vrai moyen de répondre aux demandes qui secouent la France depuis plus de deux mois. Celles-ci, évidemment, ne devront être provoquées qu’après introduction de la proportionnelle afin de permettre enfin au peuple de s’exprimer» .