Sélectionner une page

Le conseil communautaire du Grand Reims s’est déroulé dans le calme sénatorial habituel, lié à sa non-politisation et à la gestion des élus, telle qu’elle est menée par sa présidente Catherine Vautrin.

Retenons  mes interventions:

1) celle contre l’autorisation à déroger au repos du dimanche pour les commerces de détail permettant de passer de 5 dimanches à 12.

 

2) Celle contre la délibération 209 portant sur une désignation portant sur des postes de deux natures strictement différentes ( Ecole d’ingénieurs de Reims en sciences industrielles et numériques et commission « service à la population) avec annonce des personnes proposées uniquement en séance et délibération comportant en introduction l’acceptation du vote sans bulletins secrets.

3) celle  sur l’opportunité de construire un hôtel de 120 chambre près de la salle polyvalente. Une information sur les taux d’occupation des hôtels de Reims qu’il aurait été souhaitable d’avoir le 23 septembre, trois jours avant au conseil municipal…Un peu de synchronisation dans la diffusion des documents aurait été souhaitable. Oui, l’info fait le vote.

Nous nous sommes par contre abstenus (Michèle Larrère et moi) pour la délibération196 au regard de l’absence d’information sur  un des bénéficiaires. Il s’agit de l’ association AFTI. Assure-t-elle  la formation pour personnes  immigrées ayant acquis la nationalité française et implantées depuis des années (ce qui facilite l’assimilation) ou offre-t-elle une formation ouverte à tout arrivant à peine arrivé sur le territoire national (ce qui correspond à un véritable appel à de nouvelles vagues migratoires).

Jean-Claude PHILIPOT

Conseiller communautaire RN

Responsable RN de Reims